Domaine Jean-Yves Bizot

Abandonnant la géologie, sa première passion, l’instinct d’aventure et de création s’est reporté sur le (tout) petit domaine familial -repris à partir de 1994. “Plus terre à terre, plus sédentaire, plus modeste…” Certes, mais la valorisation du moindre are exploité n’était pas gagnée d’avance. Sa chance? Des parents qui ne sont pas viticulteurs et un apprentissage qui a évité le classique cursus oeno-viti. “Libre de toute tutelle technique du monde viticole…”, résume Jean-Yves Bizot.